Historique


QUI SOMMES NOUS ?


Spécialiste du mobilier, des tableaux et des objets d’art de la fin du XVIIème siècle au début du XIXème siècle, la Galerie Perrin compte parmi les représentants du goût français de cette période, en France comme à l’internationale. Les Perrin, Père et Fils, exposent leurs œuvres au cœur du Faubourg Saint Honoré sur 500m2 d’exposition.

Depuis les années soixante, la famille Perrin a le désir constant de découvrir l’objet rare, de faire partager leurs coups de cœur et d’offrir un service de qualité reconnu pour son sérieuxGet Approved in as Little as 1 Hour betterpaydayloansonline.com.


CLIENTÈLE


Outre sa clientèle privée, la galerie Perrin a des relations continues avec les Musées, les décorateurs français et étrangers.

Parmi ces derniers, nous pouvons citer:

- le Musée du Louvre,

- le Musée National du Château de Versailles,

- le Musée Louis Philippe,

- The Cleveland Museum,

- The J. Paul Getty Museum,

- Saint Louis Art Museum etc.

Père et Fils ont à cœur de partager leur passion avec leurs clients, et de les conseiller au travers d’une relation de confiance inaltérable.


DONATION


Au Musée National du Château de Versailles, d’un secrétaire de voyage ayant appartenu à Marie-Antoinette

VENTES


Musée National du Château de Versailles


  • Bureau à pente d’époque Louis XV, estampillé B.V.R.B. 

- Bernard II Van Riesen Burgh dit B.V.R.B. (vers 1696- avant 1767)

    - Livré par le Sieur Hébert marchand pour servir dans le cabinet de retraite de Madame la Dauphine à Versailles le 18 février 1745, soit moins d’une semaine avant le mariage de la Dauphine.

- Ce meuble est conservé, ce jour, dans sa pièce d’origine où il fut installé en 1745. - N° d’inventaire : V5268

  • Secrétaire à pente d’une des filles de Louis XV à Versailles par CAREL

- Carel Jacques-Philippe (1688- vers 1755)

    - Livré par Gaudreau, ébéniste du roi, le 8 Janvier 1751 dans les appartements de Mesdames Sophie et Louise, filles de Louis XV lorsqu’elles revinrent à Versailles, à leur retour de l’Abbaye de Fontevrault.

- N° d’inventaire : V4710

Cleveland Museum


  • Console au masque de Méduse, attribuée à la Société pour les Bâtiments du Roi
    - Les sculpteurs Jules Degoullons (vers 1671-1738), André Legoupil, Marin Bellan et Pierre Taupin fondèrent, le 21 janvier 1699, la Société pour les Bâtiments du Roi

- Le premier but de cette société était de travailler pour le souverain, les princes et les princesses de sang, et les principaux membres de la famille royale.


Collections particulières

  • Grande commode par B.V.R.B. en laque du Japon, l’une des trois plus belles commodes du monde

- Estampille de B.V.R.B (Bernard Van Risen Burgh)

    - Collection de Mme Henry FARMAN

- Commode analogue dans la collection de S.M. La Reine d’Angleterre et au Palais du Quirinal à Rome

  • Une commode de Roger Vandercruse dit LA CROIX

- Estampillée RVLC, vers 1768, ornée de panneaux en laque de Chine d’époque Kienlong


  • Instruments aratoires ayant appartenu à Marie-Antoinette


  • Une commode en marqueterie portant l’Estampille B.V.R.B

- Porte la marque du Château de Bellevue (marque au feu B.V. couronné), château offert par le Roi Louis XV à la marquise de Pompadour.


  • Très rare et exceptionnel coffre à bijoux, attribué à Martin CARLIN

- Epoque Louis XVI. Attribué à M. Carlin par sa qualité, sa finesse d’exécution, sa composition et par analogie avec d’autres œuvres certaines du Maître Martin Carlin. On peut penser que ce meuble a été exécuté dans son atelier

- Porte l’Estampille de C. Schneider, beau-frère de ce dernier.

- Plaques de porcelaine de Sèvres marquées des L entrelacés, des lettres-date « aa » pour 1778, et du peintre L.G.

- Exécuté pour la cour à l’usage de Marie-Antoinette - Ancienne Collection du Baron d’Alphonse de ROTHSCHILD


  • Exceptionnelle paire de cabinets par André-Charles BOULLE

- Epoque Louis XIV

- Riche ornementation de bronzes ciselés et dorés

- André-Charles Boulle (1642-1732) était considéré comme le plus habile de Paris dans son métier

- Collection Sir Richard Wallace


  • Commode « à la carpe » estampillée LEVASSEUR

- Epoque Louis XVI

- En laque du Japon à fond noir, décorée en façade d’une carpe jaillissant des flots.

- Selon la légende Japonaise, la carpe personnifie une résolution indomptable, la persévérance et la ténacité car elle affronte courageusement les plus forts courants d’eau et saute même des cascades.

La carpe peut être aussi symbole de l’amour car le mot KOI a pour traduction à la fois la carpe et l’amour

- Provient du château de L'Aigle dans l’Orne, appartenant à la marquise de L'Aigle, très proche de la famille Royale